Bol d'Air Jacquier®
http://www.holiste.com/



Qu'est ce que le Bol d’Air Jacquier®?



René Jacquier est né en 1911 à Lyon.
Il est élève du prix Nobel Victor
Grignard à l'école supérieure de chimie industrielle de Lyon, où il y termina ses études d'ingénieur.



L'une des préoccupations de René Jacquier était de trouver un moyen permettant la normalisation de l'oxygène des personnes malades afin de renforcer leur vitalité.


Le Bol d’Air Jacquier®n'est pas un médicament ni un traitement spécifique mais une aide sans danger qui pemet simplement d'utiliser au mieux l'oxygène naturellement respiré!




Comment lutter contre l’hypoxie(diminution de la quantité d'oxygène apportée aux organes par le sang) et stimuler l’assimilation de l’oxygène par la cellule?

Comment améliorer à la fois son transport dans le sang et sa libération dans les tissus afin d’assurer à l’organisme une oxygénation cellulaire optimale ?

Conscient du fait que la simple augmentation de la quantité d’oxygène respiré n’est pas la solution, René Jacquier cherchait un support naturel, facilement accessible, transformable en porteur d’oxygène et connu de manière suffisamment universelle pour que l’ancienneté de son usage soit le garant de son innocuité.

Constatant que depuis l’antiquité, les lieux de santé se trouvent au sein des forêts de pins et de sapins et d’observations en expériences, René Jacquier trouve dans les essences de résines de pin la réponse à ses questions. Les terpènes et notamment les alpha et béta pinènes sont les molécules aromatiques les plus répandues dans la nature.

Elles sont partout dans la campagne mais particulièrement dans les forêts de résineux. Lorsqu’elles sont péroxydées par le soleil et dans certaines conditions météorologiques, elles deviennent des catalyseurs d’oxygénation. Le Bol d’air Jacquier® tire son appellation de cette particularité. Il reconstitue un air enrichi en transporteurs naturels d’oxygène, tels qu’il en existe de façon concentrée sur la canopée des forêts de pin. C’est un Bol de santé. 


Le Bol d’air® ne produit pas d’oxygène et c’est là son avantage. Il n’entraîne pas d’hyper-oxygénation et favorise l’oxygénation tout en augmentant la capacité de défense anti-radicalaire (Travaux de l'Université de Bourgogne). Cette approche n’est en rien comparable à une oxygénation quantitative, qui présente un risque radicalaire.



EN PRATIQUE :

Les séances d'inhalation s'effectuent généralement par cures de vingt ou trente jours.
Le nombre, la durée des séances sont fonction: du terrain, des affections en cause, leur ancienneté, leur évolution et leur gravité.

Il est impératif de débuter par de courtes séances de 1 à 3 minutes.
LeBol d’Air Jacquier®est utilisé en préventif,comme en accompagnement d'une thérapeutique,pour lutter cntre l'hypoxie générée entre autre par :la pollution, le stress, ainsi que pour accroitre la vitalité!
D'après Le professeur Max Berger ORL, le Bol d’Air Jacquier® permet une améloration du terrain.
Prouvant implicitement l'innocuité de l'utilisation de l'appareil, il recommande des séances respiratoires: 

Chez les sportifs pour une meilleure récupération et acroitre l'endurance.

En pédiatrie, pour les adolescents, les adultes et  gériatrie.


Pour les personnes malades, convalescents et bien portants.

Dans le cas des maladies métaboliques, nerveuses, allergiques et bactériennes.

Pour lutter contre la fatique physique et nerveuse voire les affections  neurologiques.

Pour améliorer la cicatrisation en général.

L'oxygénation des cellules accroit le métabolisme.

Enfin, il recommande l'usage du  Bol d’Air Jacquier® pour toutes les
     pathologies aux niveaux des sphères ORL, cardio pulmonaires, cardio- vasculaires, hépato-digestives et les cancers.(sources Holiste laboratoire et developpement)

A noter  que le professeur joyeux cardiologue à Montpellier utilise le bol d'air Jacquier pour accroitre la vitalité des patients au sortir des chimiothérapies.


Rappellons que les cancers se developpent en milieu anaérobique(milieu privé d'oxygène), et que le Bol d’Air Jacquier® au contraire apporte de "l'oxygène aux cellules" fortifiant le terrain.